Rencontres d’Occitanie

Rencontres d’Occitanie

Rencontres d’Occitanie : la France et l’Espagne, à la fois partenaires et amis de 30 ans

Yves Saint-Geours, ambassadeur de France en Espagne, était ce jeudi l’invité des 22es Rencontres d’Occitanie, organisées par le Groupe Dépêche du Midi, dans les locaux du siège de Midi Libre.

L’occasion pour lui, devant une assemblée d’élus, de responsables associatifs, d’acteurs économiques ou de citoyens lecteurs de notre quotidien, d’expliquer et de détailler comment et pourquoi “les relations franco-espagnoles se sont encore renforcées, comme j’ai pu le voir depuis trois ans et demi que je suis ambassadeur” (lire aussi notre édition de mercredi).

Des relations de confiance qui se sont encore resserrées dans des circonstances dramatiques : “Depuis trois décennies, la lutte contre le terrorisme a été notre colonne vertébrale. Avec les attentats en Espagne de 2004, puis en France, avec les événements de Charlie, du Bataclan, de Nice, etc.”

Mais les rapports entre la France et l’Espagne restent également marqués par la solidité des échanges économiques (” à hauteur de 75 milliards d’euros entre nos deux pays “, a souligné l’ambassadeur), et par un profond ” lien politique et affectif “.

Et Yves Saint-Geours de se livrer à un vaste tour d’horizon des sujets partagés par les deux pays. Et s’il se montra discret sur l’aventure Valls à Barcelone (“Je ne peux pas commenter une campagne électorale espagnole même si un de mes compatriotes y participe”), il s’avéra plus disert à propos d’un autre Français dont l’actualité récente a fait l’effet d’un coup de tonnerre de l’autre côté des Pyrénées : “Zidane, l’annonce de son retour à Madrid a été énorme. Ça a éclipsé tout le reste, absolument tout !”

Menu