LabSanté Midi Libre

LabSanté Midi Libre

LabSanté Midi Libre : des pistes face à “une augmentation colossale” des allergies

Midi Libre a réuni mercredi 3 avril à Montpellier des médecins et biologiste à la faculté de médecine de Montpellier sur le thème des allergies.

Une augmentation “colossale” : le forum du LabSanté de Midi Libre était consacré, mercredi 3 avril à la faculté de médecine de Montpellier, à un fléau du XXIe siècle, l’allergie. Les yeux qui coulent, le nez qui gratte… à cause du pollen de cyprès, du paprika, des œufs ou du lait… les personnes allergiques décrivent toutes les mêmes symptômes, qui défilent dans le cabinet du docteur Trébuchon, allergologue.

Corps et symptôme

Qu’est-ce que l’allergie ? Jean-Luc Bourrain, également allergologue, au CHU de Montpellier, fait de la pédagogie avec ses patients : “L’allergie est une rupture d’équilibre. Parfois, on pense qu’on est agressé par des grains de pollens. Notre système immunitaire, qui est la “police”, reconnaît des protéines qui sont des marqueurs d’agresseurs. Parfois, il pense que l’agresseur est le grain de pollen. C’est votre corps qui crée le symptôme…”

Les spécialistes : Jean-Luc Bourrain, Florence Trébuchon, Olivier Calas et Georges Le Bellec. – M. E.
En résumé, pour Olivier Calas : “L’allergie est un emballement immunologique.” Le biologiste, “en deuxième intention, est là pour conseiller et orienter vers une consultation d’allergologie”.

La pollution augmente le risque

Impossible de prévenir, sachant qu’on peut devenir allergique “à tout âge”, et que la pollution augmente le risque. Mais on peut tenter de soigner. Désensibilisation, traitements à base d’anti-hystaminiques, thérapies non médicamenteuses, qu’est-ce qui marche ?

La désensibilisation consiste à restaurer une tolérance en réintroduisant à faible dose l’allergène. “Plus on est précis sur l’indication, plus on a du succès. ça ne marche que si on a bien identifié l’allergène qui provoque des crises”, précise Florence Trébuchon, qui rappelle que l’efficacité est estimée à 60 %. Jusqu’à 80 % pour l’allergie aux venins et aux piqûres d’abeilles, précise le docteur Bourrain.

Peut-on prendre des anti-hystaminiques tout le temps ? Jean-Luc Bourrain : “Il n’y a pas de danger, pas de perte d’efficacité.” Si “tous se valent”, “d’une personne à l’autre, les résultats ne seront peut-être pas les mêmes”.

L’acupuncture complémentaire

L’acupuncture, médecine chinoise qui travaille sur les méridiens corporels, intervient “de manière complémentaire”, précise le docteur Georges Le Bellec. Des études ont montré qu’elle joue sur l’immunité.

Les cures thermales sont-elles efficaces ? Florence Trébuchon est dubitative : “Les études ne prouvent pas de réelle efficacité.

Reste une bonne nouvelle pour les personnes allergiques : Jean-Luc Bourrain signale que des études ont montré qu’elles “auraient moins de risque de cancer car leur système immunitaire est plus en alerte”.

Menu