Lab Littoral : Innover pour le renouveau des ports et des stations du littoral

Lab Littoral : Innover pour le renouveau des ports et des stations du littoral

Dans le contexte actuel du réchauffement climatique et de la montée, prévisible, du niveau de la mer à moyen terme, mais aussi du vieillissement du parc de logements saisonniers dans les stations nées lors de la Mission Racine, l’habitat et l’hébergement touristiques sont au cœur des préoccupations.

La commune de Gruissan se veut précurseure sur deux fronts de solutions en la matière. La première, qui fera vraisemblablement des “petits” en Méditerranée, a bénéficié d’une médiatisation sans précédent au cours de ces dernières semaines. Il s’agit du village d’hébergements flottant sur l’avant-port de Gruissan. Les Lodge Boat (bateaux cabanes) ont déjà accueilli 4000 touristes depuis le mois de juin.

D’ici novembre, 2000 personnes de plus y séjourneront. Un succès inespéré pour Richard Perdu, patron d’Alliance Plaisance, et pour les actionnaires qui ont investi à hauteur de 3 millions d’euros dans ce projet. Idem pour l’office de tourisme de Gruissan, à hauteur d’un million d’euros. Tout laisse à penser que cette innovation, vertueuse tant au plan écologique qu’économique, dans la mesure où elle favorise le commerce local, va intéresser de nombreuses communes littorales, ou non. Richard Perdu confirme d’ailleurs que, d’ores et déjà, des études sont en cours dans des villes de quatre départements français, y compris pour des implantations lacustres et fluviales.

 Les surfaces habitables, les équipements, le mobilier, l’aspect général et les conditions d’isolation, etc., ne sont plus conformes aux attentes. «Sur le littoral d’Occitanie, on estime à 60000 le nombre de logements sur lesquels les communes n’ont pas la main», explique la secrétaire générale adjointe pour les affaires régionales, Zoé Mahé. Dont acte. Après une phase de diagnostic, cinq communes ont été retenues, après un appel à manifestation d’intérêt: AgdeGruissanLeucateArgelès-sur-Mer et La Grande-Motte.

Dans ces villes dites de “démonstration”, des initiatives sont engagées pour convaincre à la fois les propriétaires particuliers et les syndics de copropriété sur la nécessité d’engager des travaux. Ce n’est pas une mince affaire mais les enjeux sont forts et multiples: l’amélioration du logement, du cadre de vie et le développement économique si les différents acteurs parviennent à développer, grâce à cela, un tourisme “quatre saisons”.

En novembre, la Région Occitanie lancera le “contrat destination littoral 2021”. Quant à la préfecture de région, elle estime qu’un «bouquet de solutions» pour les syndics et propriétaires sera livré d’ici 18mois.

Menu